La revue de presse n°4

Revue de presse du 15.06 au 30.06

«Je ne crois guère à une réelle normalisation des taux d’intérêt et à l’abandon des politiques non conventionnelles en Europe. » Dans Le Temps, Marc Brütsch, chef économiste auprès de Swiss Life et récompensé pour ses prévisions, prévoit des taux négatifs jusqu’en 2019 et une moindre croissance en Suisse. Selon lui, les rendements des obligations à dix ans de la Confédération ne dépasseront guère 0% à la fin 2017. Le même quotidien démontre comment LeShop.ch, Digitec Galaxus et Coop optent pour la même stratégie développée par Amazon. Il y a une semaine, le numéro un mondial de l’e-commerce a racheté une chaîne américaine de 466 magasins, signe de l’importance de posséder des points de vente physiques.

Johann Schneider-Ammann se dit optimiste pour l’industrie suisse, malgré les difficultés, rapporte la RTS. Pour lui, les conditions-cadres ont « naturellement » été « un petit peu fragilisées » par le non du peuple à la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) le 12 février. Reste que la Confédération compte encore un grand nombre d’arguments pour convaincre les entreprises à rester en Suisse, selon le ministre de l’Economie. Dans L’Agefi, Sabrina Cohen Dumani, présidente du catalyseur de projets innovants Nomads Foundation, affirme que la Suissse doit s’imprégner « d’un écosystème de start-up mature comme Israël ». Pour ce faire, elle organise un voyage à Tel-Aviv, en septembre prochain, avec une délégation de 70 Suisses dont des startupers, des professeurs de transfert de technologie à l’Université de Genève et des membres des délégations économiques de Genève et du canton de Vaud.

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier? Découvrez les informations phares de la seconde quinzaine du mois de juin:

 

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a salué la capacité des entreprises suisses à s’adapter très vite depuis le choc du franc fort en 2015, informe Bilan. Elles ont su trouver d’autres modèles pour gérer la situation, « grâce à la flexibilité du tissu économique aux savoirs et à la capacité d’innover des entrepreneurs ».

 

Il n’existe pas de conflit entre les objectifs de la politique monétaire et une prévoyance vieillesse durable, selon Dewet Moser, membre suppléant de la direction générale de la Banque nationale suisse cité dans L’Agefi.

 

Histoire intéressante du Monde et rapportée dans Le Temps : Diageo a décidé de débourser l’équivalent de 895 millions d’euros pour s’offrir la tequila Casamigos, la marque dont l’acteur américain George Clooney est propriétaire. Pourquoi ? Juste une histoire de diable, de tequila et de jumeaux…

 

Sur son site, The Economist est revenu sur l’épisode du Brexit en démontrant à l’aide de graphiques, les réactions des marchés financiers à l’orée de la décision britannique de quitter l’Union européenne.

 

Le dollar américain et les stocks des États-Unis ont chuté comme une note de prudence sur les marchés financiers. Ces chutes sont soulignées par une baisse des prévisions de croissance américaines selon le FMI.

vectorgestion6

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Fields marked with an * are required

ACTUALITÉS VECTOR GESTION

La revue de presse n°5

Revue de presse du 01.07 au 15.07 L’économie suisse « se porte plutôt bien », selon la directrice…
LIRE +

La revue de presse n°3

Revue de presse du 01.06 au 15.06 L'économie suisse est sur la voie de la reprise,…
LIRE +