La revue de presse n°1

Revue de presse du 01.05 au 16.05

Outre les revues de presse traditionnelles au lendemain de la consécration d’Emmanuel Macron, La Tribune de Genève se focalise sur les possibles retombés financières en Suisse. Selon le quotidien, les milieux économiques accueillent avec satisfaction la victoire du candidat centriste. Pour Sergio Rossi, professeur de macroéconomie et d’économie monétaire à l’Université de Fribourg, cette nouvelle est favorable à court terme à l’économie globale. De son côté, Fernando Martins da Silva, chef stratégiste et directeur de la politique d’investissement de la Banque cantonale vaudoise (BCV) estime que «l’attention peut désormais se porter davantage sur les fondamentaux de l’économie européenne, avec des indicateurs qui surprennent positivement»

La Suisse, et en particulier la région romande, n’a pas attendu la victoire d’Emmanuel Macron pour se porter au mieux, comme le démontre une analyse des  six banques cantonales romandes. L’étude s’accompagnant des prévisions de croissances du PIB romande révèle que la Suisse romande est au 8e rang des régions les plus prospères d’Europe et rivalise avec des zones dynamiques comme celles d’Amsterdam, Vienne ou encore Copenhague. Pour le quotidien Le Temps, l’économie suisse va mieux. Emploi, exportations et investissements… Deux ans après la fin du taux plancher, les signaux de reprise de la croissance s’accumulent. Même si al BNS veille toujours au grain.

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier? Découvrez les informations phares du mois de mai :

 

Via un billet publié dans Bilan, Andreas Ruhlmann, analyste d’IG Bank, analyse l’évolution des titres helvétiques au premier trimestre 2017. Selon lui, les résultats sont solides au niveau global et dans tous les secteurs d’activités. Il dénote aussi un retour de l’appétit pour le risque

 

Dans la page Forum de L’Agefi, un article se concentre sur l’engouement des investisseurs pour la classe d’actifs liée à la dette. La quête du rendement explique selon le quotidien ce retour à la dette.

 

L’Agefi toujours, face à l’ampleur des menaces, comme le «ransomware» WannaCry, qui aurait touché plus de 300.000 ordinateurs depuis vendredi dernier, les bonnes pratiques IT ne suffisent pas toujours pour protéger les entreprises.

 

Les marchés européens, dopés par des données en provenance de l’Allemagne et de la France, signalent que la reprise économique est en bonne voie selon Bloomberg. Les actifs britanniques démontrent des signes de résilience à la suite de l’attaque à Manchester.

02

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Fields marked with an * are required

ACTUALITÉS VECTOR GESTION

PME Magazine – Les sportifs d’élite ont leur coach financier

VCT Vestor Gestion collabore avec des agents de joueurs suisses pour les conseiller sur leur avenir…
LIRE +

Allnews – Approche globale des risques

La première place du classement IBO 2018 (Indice Performance Watcher) pour la gestion de portefeuilles à…
LIRE +