La revue de presse n°3

Revue de presse du 01.06 au 15.06

L’économie suisse est sur la voie de la reprise, estime Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse (BNS) à la RTS. Lors de la conférence de presse de mi-année, le président de l’institution s’est réjoui de la propension accrue des entreprises à investir. Le constat vaut notamment pour les exportations, grâce au redressement de l’industrie depuis le début de l’année. En marge de sa conférence, le responsable a rejeté une nouvelle fois la création d’un fonds souverain, en dépit des appels émanant de la classe politique, informe le magazine Bilan. Le président de l’institut d’émission Thomas Jordan a souligné que les réserves de devises ne pouvaient pas être utilisées comme fonds propres.

Avec leurs 70 milliards de francs de capital, les fondations suisses injectent chaque année entre 1 et 2 milliards de francs dans des causes d’intérêt public. Le Temps revient sur ce thème lors de la conférence annuelle de SwissFoundations, l’association faîtière des fondations donatrices suisses. De son côté, Medicxi, spin-off d’Index Ventures consacré aux biotechnologies, a conclu un partenariat avec la filiale d’Alphabet (ex-Google) dédiée aux sciences de la vie, Verily. Selon L’Agefi, il s’agit d’une première en Europe, destinée à faciliter le financement du secteur.

Au niveau économique et politique, que devons nous retenir de l’actualité du mois dernier? Découvrez les informations phares de la première quinzaine du mois de juin:

 

La pharma vient de subir une forte correction. Est-ce le moment opportun pour s’y intéresser? En réalité, si Roche a perdu 6% en un mois, il reste en hausse de 7% depuis le début de l’année, comme l’indice SMI. Novartis avance un cran au-dessous, avec une hausse de 5% depuis début janvier.

 

L’Agefi démontre comment les placements emblématiques de l’Emirat dans des blue chips et dans l’hôtellerie éclipsent l’activité souvent bien plus intense dans l’immobilier de luxe.

 

L’avènement de la transparence fiscale pèse sur les banques privées suisses. Plus de trois instituts financiers sur quatre (77%) envisageraient d’externaliser le fardeau de la déclaration fiscale pour des raisons de coûts, selon un sondage de KPMG.

 

Au cours des quatre prochaines années, Singapour et Hong Kong vont attirer les richesses de l’étranger deux fois plus vite que le rythme de la Suisse, alors que l’expansion économique de l’Asie tire les liquidités des millionnaires, prédit Boston Consulting Group cité par Bloomberg.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Fields marked with an * are required

ACTUALITÉS VECTOR GESTION

PME Magazine – Les sportifs d’élite ont leur coach financier

VCT Vestor Gestion collabore avec des agents de joueurs suisses pour les conseiller sur leur avenir…
LIRE +

Allnews – Approche globale des risques

La première place du classement IBO 2018 (Indice Performance Watcher) pour la gestion de portefeuilles à…
LIRE +