Pourquoi investir dans des obligations à taux négatifs ?

Dans leur blog de 9 août, M&G Investments, à Londres, se pose la question de savoir pourquoi des investisseurs achètent des obligations avec des rendements négatifs.

Dans une période où nous recevons beaucoup d’informations sur la géopolitique ou la macroéconomie, il y a une information qui n’a que peu retenu l’attention des marchés financiers ; les obligations de l’Etat allemand à 10 ans s’achètent aujourd’hui avec un rendement négatif. Dans ce cas précis, des investisseurs paient 100.5 €  pour une obligation qui sera remboursée dans 10 ans à 100 €, sans recevoir aucun intérêt, ni revenu pendant ce laps de temps (et sans compter d’éventuels impôts à payer, entre autres sur la fortune…).

M&G examine les raisons qui peuvent pousser une personne rationnelle à s’engager dans une telle transaction :

  1. L’espoir que les taux d’intérêt baissent encore et qu’il puisse revendre l’obligation à un prix plus élevé qu’aujourd’hui.
  2. Les taux d’intérêt de telles titres de créances ont un rendement qui est moins négatif qu’un compte courant et représentent donc une alternative à un placement à court terme.
  3. Si la déflation s’installe en Europe et que son taux est supérieur au taux d’intérêt négatif, le rendement réel sera positif et le capital protégé.
  4. Pour des raisons légales, certains institutionnels sont obligés d’acheter des obligations étatiques ou de très bonne qualité.
  5. Des investisseurs peuvent espérer que la Banque Centrale Européenne continuera d’acheter des obligations dans le marché, même à des prix supérieurs à ceux d’aujourd’hui.
  6. Pour des raisons de sécurité, certains participants au marché préfèrent investir dans des produits dont ils ont la quasi-certitude de retoucher la (presque) totalité du capital à l’échéance.

M&G conclut que s’il semble si difficile de trouver des raisons rationnelles à l’achat d’obligations à rendement négatif, est-ce qu’un investisseur rationnel ne devrait-il pas plutôt penser à les vendre ?

Nous partageons cet avis, ceci d’autant plus que les risques pris (même minimes) ne sont compensés par aucune espérance de gain !

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Fields marked with an * are required

ACTUALITÉS VECTOR GESTION

Revue des marchés – 2ème trimestre 2018

Le trimestre a été marqué par deux périodes distinctes. De début avril à mi-mai les indices…
LIRE +

Vector Gestion soutient activement la culture

En devenant sponsor du Festival Pully-Lavaux à l’heure du Québec, Vector Gestion accompagne le plus gros…
LIRE +